Zao Wou-Ki

Sans titre (C.R. 341)

Aquatinte et eau-forte sur papier
1989
76 x 56 cm (30 x 22 po)
Prix disponible sur demande

À propos de l'artiste

Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki

Artiste souvent rattaché à l'abstraction lyrique, Zao Wou-Ki entre en 1935 à l'école des beaux-arts de Hangzhou où il est nommé lecteur après six ans d'études ; il réalise sa première exposition en 1941 à Chang-King. Installé à Paris en 1948, il fréquente l'atelier d'Othon Friesz à l'académie de la Grande-Chaumière, ainsi que l'école des beaux-arts. Il rencontre ainsi Sam Francis, Riopelle, Soulages, Hartung, Giacometti, Vieira da Silva. En 1950, le poète Henri Michaux écrit un texte sur les premières lithographies de Zao Wou-Ki.

C'est à Berne, devant les oeuvres de Paul Klee, que Zao Wou-Ki décide de se consacrer à l'abstraction. Ayant réalisé en 1962 dix lithographies pour « La Tentation de l'Occident » d'André Malraux, il obtient grâce à ce dernier la nationalité française, deux ans plus tard. Il est nommé professeur de peinture murale à l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs en 1980 avant d'exposer aux galeries nationales du Grand Palais à Paris en 1981, au Palais des beaux-arts du Guangdong à Shanghai en 1999, ou au musée d'Ixelles à Bruxelles en 2001. En 2003, la galerie nationale du Jeu de paume de Paris organise une importante rétrospective d'une centaine de ses oeuvres et, la même année, le peintre est reçu à l'Académie des beaux-arts.